News
 
 
 
 
02.03.2020 / Divers

Interview de Nicolas von Burg sur la motivation

Retrouvez ci-dessous l'extrait d'un interview de Nicolas von Burg effectué par Catherine Vasey, psychologue spécialiste de la santé au travail - www.noburnout.ch. Vous retrouvez l'intégralité de cet interview dans le livre de Catherine Vasey sorti aux Editions Dunod en janvier 2020 « La boîte à outils de votre santé au travail«, C.Vasey, copyright éd. Dunod 2020

(CV) Comment se motiver pour atteindre un objectif ? 

(NVB) Formuler un objectif nous permet de donner une direction, de diriger notre attention et de nous mettre en mouvement. C’est une démarche active, il s’agit de s’approprier notre objectif, nous responsabiliser, sinon c’est une simple exécution d’une demande ou d’une attente externe. L’important est de déterminer un objectif authentique (qui inclus le cœur et le corps) afin de générer des émotions et un climat intérieur positif. Il s’agit de se relier avec notre force intime, toujours présente, et entreprendre notre quête intérieure contre vents et marées. Ce qui fait la différence entre un bon ou un excellent athlète, c’est le matériel, la technique, le physique et surtout le cœur, l’esprit et le mental.L’enjeu est la façon de se représenter notre réalité, l’état interne de performance et de motivation, notre gestion mentale, il s’agit d’utiliser notre esprit de façon adéquate, de muscler notre référence interne.

(CV) Comment nous fixer un objectif ?

(NVB) Nous pouvons déterminer trois niveaux d’objectifs et séquencer mentalement le chemin en petites montagnes, chacun a une fonction importante et complémentaire.

-Des objectifs chaque jour : Actions très concrètes, quantifiables, mesurables, définies à court terme, idéalement nous apprécions de les faire mais souvent cela nous demande un effort, de l’énergie.  Cet effort peut être relié à un objectif plus lointain.

-Les buts définis sur le moyen terme :Les étapes intermédiaires, les moyens qui permettent d’aller à la finalité.

-La finalitéà long terme : Le rêve, l’idéal, notre « appel ». Il s’agit de nous relier à une énergie qui représente nos valeurs.

(CV) La question à nous poser est : « pourquoi je veux atteindre ce but ? »

(NVB) Oui, si par exemple mon but est de faire le Mont-Blanc, il y a des étapes : trouver un guide, préparer le matériel, arriver au refuge du Goûté, dormir là et le lendemain faire le Mont Blanc. Il est intéressant de me poser la question pourquoi je veux faire le Mont blanc ? Parce que je veux me sentir sportif. Pourquoi ? Car je serai fier de moi. Pourquoi ? Car je vais réaliser ce que mon père a fait il y a 30 ans. Pourquoi ? Parce que je montre un exemple à mes enfants… 

On s’arrête lorsqu’il n’y a plus de réponse aux pourquoi. La sensation intérieure que « C’est bon : je suis arrivé ». C’est un état d’être : « j’y suis ». Le corps chante de façon électrique.

Il faut être très attentif et être totalement honnête. Si nous nous interrogeons seul, nous avons tendance à nous arrêter trop tôt dans la suite des pourquoi. La réponse doit habiter le corps, mais elle peut nous être masquée. Une bonne stratégie est de faire cet exercice à deux, si l’autre nous interroge, il nous voit répondre, son regard nous permet aussi d’exister dans notre réponse. Seul très souvent, nous nous arrêtons avant le dernier pourquoi.

En cas de découragement dans mon travail, je revisite le pourquoi je le fais, mon but à moyen terme et mon rêve, ma finalité. J’axe mes pensées sur pourquoi et pour quoije fais cela. Si j’ai des images de mon rêve, l’énergie arrive. Je rappelle le rêve et je reviens au prochain pas à faire aujourd’hui.

(CV) Que se passera-t-il lorsque nous réalisons notre rêve ?

(NVB) Lorsque nous atteignons le rêve dans la réalité, il est intéressant de nous accorder un moment pour nous honorer plutôt que de passer trop vite à autre chose. Nous réjouir de ce que nous avons réalisé. Revenir aussi sur tout le processus traversé pour y arriver. Honorer le chemin accompli et le processus pour y arriver. L’erreur serait de cheminer des semaines, voire des années, sans célébration, sans s’arrêter pour profiter de l’instant où nous y sommes arrivés. Repartir tout de suite dans autre chose.

Et après le rêve ? Pourquoi je veux cela, qu’est-ce qu’il y a derrière ? Réussir ma vie ? Nous y sommes, nous avons réalisé notre rêve mais la vie continue, derrière cela de nouvelles chaînes de montagnes dont nous n’avions pas conscience apparaissent, des nouvelles réponses aux pourquoi arrive. 

Nous pouvons aussi nous imaginer et sentir ce que cela fait d’être arrivé. Nous pouvons nous brancher sur l’accomplissement futur et nous imprégner du climat intérieur de succès. Lors de découragement, la préparation mentale permet de visualiser et de s’imprégner de ce moment-là. Dans l’action, nous pouvons retrouver de la motivation et de l’énergie grâce à notre imaginaire.

« La boîte à outils de votre santé au travail«, C.Vasey, copyright éd. Dunod 2020

Autre news